Cap Conduite

Thierry Jourdan

06.43.62.19.72

capconduite53@gmail.com



Bienvenue
 

Cap Conduite

6 rue Thiers

53200 CHATEAU-GONTIER

06.43.62.19.72

capconduite53@gmail.com

siret: 809 948 748 000 11 APE: 8553Z

 

HORAIRES

Ouverture & Accueil

Horaires d'ouverture*

(documentation disponible au bureau)

lundi : 10h – 19h30

mardi : 9h – 19h30

mercredi : 9h – 19h30

jeudi : 9h – 19h30

vendredi : 9h – 19h30

samedi : 9h – 15h

dimanche : Fermé

* sous réserve de modification ponctuelle

Accueil au bureau:

Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi : 17h30

Vendredi : 18h30

Samedi : 11h

Ou sur rendez-vous

 

Code / Cours 
Post-Permis / Évaluation

 

Séances de Code

Horaire des séances de code:

(correction effectuée par un moniteur)

Lundi : 17h40 – 18h30

Mardi : 17h40 – 18h30*

Mercredi : 17h40 – 18h30

Jeudi : 17h40 – 18h30

Vendredi : 18h30 – 19h30**

Samedi : 11h – 12h

* semaine paire

** semaine impaire

Cours / Post-Permis

Horaire des séances de cours

(obligatoire et sur inscription)

Mardi : 17h40 – 18h40 (semaine impaire)

Vendredi : 18h30 – 19h30 (semaine paire)

Des séances exceptionnelles pourront être proposées pendant les périodes de vacances
(dates et horaires affichés au bureau)

Rendez-vous Post-Permis

Ces derniers seront indiqués dès que possible, après communication officielle des conditions d'exécutions.

Evaluation (permis B)

Il s’agit du premier contact avec le moniteur et le véhicule. Cette évaluation a pour but de permettre une évaluation, aussi objective que possible, du nombre d’heures de conduite nécessaire à votre formation pour l’obtention du permis de conduire (catégorie B). Le résultat de cette évaluation tien donc compte du vécu et des capacités de chacun. Il s’agit d’une estimation.
Au fil des leçons réalisées, le nombre d’heures s’ajuste en fonction de la confiance que vous acquerrez au volant et de votre progression, plus ou moins rapide.

L’estimation initiale est donc uniquement indicative, en aucun cas contractuelle.

Comment se déroule-t-elle ?

L’évaluation de départ dure 1 heure (sur rendez-vous). Elle a lieu dans le véhicule de l’auto-école (en circulation). Le moniteur utilisera une fiche de renseignement pour mener l’évaluation. La fiche d’évaluation est un guide pour le formateur qui évalue les capacités de l’élève.
Cette fiche comporte dix rubriques :

  1.  les renseignements d’ordre général

  2.  l’expérience de la conduite

  3.  la connaissance du véhicule

  4.  les attitudes à l’égard de la conduite et de la sécurité routière

  5.  les habiletés

  6.  la compréhension et la mémoire

  7.  la perception

  8.  l’émotivité

  9.  les résultats de l’évaluation

  10.  la proposition d’une durée de formation

1/ Les renseignements d’ordre général :

Ils seront recueillis lors du premier contact avec l’élève ( âge, niveau scolaire, profession, compréhension de la langue française, l’élève porte t-il des lunettes ? des lentilles ? ). Un test de vue pourra être demandé ( lire une plaque d’immatriculation devant vous par exemple ) comme il le sera demandé le jour de l’examen de conduite.

2/ L’expérience de la conduite:

L’expérience de la conduite antérieurement acquise par certains élèves facilite généralement l’apprentissage. On posera les questions suivantes :

êtes vous titulaire d’un permis de conduire ? avez-vous déjà conduit une voiture? avec qui avez-vous conduit? où avez-vous conduit ?

3/ La connaissance du véhicule:

Pour évaluer vos connaissances le formateur vous posera des questions sur la mécanique générale sur : la direction, la boite de vitesses, l’embrayage, le freinage.

4/ Les attitudes à l’égard de l’apprentissage de la conduite et de la sécurité routière :

Une question vous sera posée pour appréhender votre attitude à l’égard de l’apprentissage de la conduite et de la sécurité routière.

5/ Les habiletés :

Le formateur regardera comment de manière spontanée vous vous installez dans le véhicule, comment vous manipulez le volant et si vous savez démarrer et vous arrêtez.

6/ La compréhension et la mémoire:

Le formateur évalue au cours de l’heure si vous avez une rapidité de compréhension ou pas et si vous mémorisé les explications données.

7/ La perception:

Les capacités perceptives de l’élève seront évaluées au cours d’exercices de conduite, le formateur utilise les doubles commandes, l’élève est au volant et dirige la voiture ainsi que les clignotants. Le formateur notera les quatre points suivants : a) le sens de la trajectoire et du gabarit de la voiture b) la capacité d’observation de l’environnement c) le sens de l’orientation d) la direction du regard.

8/ L’émotivité :

Les réactions émotives seront observées pendant toute la durée de la formation. On portera l’attention sur deux points : les réactions générales (paroles, gestes divers…) et la crispation des gestes.

9&10/ Résultat de l’évaluation et Proposition :

Le formateur vous donnera une approximation d’heures que vous devrez effectuer en fonction du nombre de points obtenues et de son guide d’évaluation. Pour les meilleurs d’entre vous l’évaluation vous donnera un résultat entre 20/25 H, les élèves qui ne devraient pas présenter de difficultés particulières obtiennent environ 30/35H, et pour ceux qui auront un peu plus de difficultés entre 40/45H.

Bien sûr, ce n’est qu’une évaluation et non une science exacte, dans certains cas, la prévision d’heures peut être inférieure à ce que vous ferez car le niveau permis ne sera pas atteint au bout de ces heures. Pour d’autres le niveau requis sera atteint sans la nécessité de faire le nombre d’heures évaluées.

Permis B, ETG et Formations


Quels véhicules peut-on conduire avec le permis B?

  • Voiture ou camionnette dont le poids total autorisé en charge (PTAC) ne dépasse pas 3,5 tonnes,

  • Voiture ou camionnette dont le PTAC ne dépasse pas 3,5 tonnes, attelée d'une remorque dont le PTAC ne dépasse pas 750 kg,

  • Voiture ou camionnette attelée d'une remorque dont le PTAC dépasse 750 kg sans que la somme des PTAC (voiture + remorque) ne dépasse 3,5 tonnes.

  • Certains 2 ou 3 roues

  • Autres véhicules (camping-cars, véhicules agricoles par exemple) soit directement, soit avec une formation complémentaire.


L’Examen Théorique Général (ETG) du permis de conduire ("code de la route").


Pour pouvoir passer l’examen pratique du permis de conduire, il faut avoir obtenu au préalable l’examen théorique général du permis de conduire (code de la route). Lors de l'examen du code de la route ( durée: 30 minutes) vous visionnez une série de 40 questions. Vous devez obtenir une note égale ou supérieure à 35/40 pour obtenir l’examen.

En Mai 2016, l'épreuve du Code la route a été totalement réformée. Cette réforme a transformé cet examen théorique en une véritable épreuve globale du permis de conduire mêlant : connaissance du Code de la route ; connaissance du véhicule ; connaissance des comportements à adopter sur la route. Les questions de l'examen sont répartis selon les thèmes suivants:

  • Le conducteur

  • les autres usagers de la route

  • la responsabilité

  • Éléments mécaniques et autres équipements liés à la sécurité

  • Équipement de sécurité des véhicules

  • Précaution à l'égard des occupants

  • Les principales règles de circulation routière

  • La route

  • L'environnement

Les Formations:

  1. Conduite Accompagnée (AAC)

  2. Conduite Supervisée

  3. Formation Traditionnelle

 

1. La Conduite Accompagnée (AAC)

La Conduite Accompagnée (AAC) permet:

  • une formation à la conduite plus approfondie ;

  • plus de sérénité avant l’examen;

  • surtout de faire des conducteurs plus expérimentés.


Cette formation présente un grand nombre d’avantages:

• Examen pratique possible à partir de 17 ans et demi.
• Permis probatoire de 2 ans (au lieu de 3 en formation classique).
• Pas de surprime « jeune conducteur » (sous réserve des conditions de contrat de votre assurance).
• Expérience de la conduite d’au moins un an et 3000 km donc davantage de chance de réussite à l’examen pratique ainsi que davantage de sécurité lorsque le futur conducteur ou la future conductrice sera en autonomie.
• Moins de stress en conduite et le jour de l’examen.

Le candidat doit être âgé d'au moins 15 ans lors de l'inscription.


La formation comprend 3 étapes:


  1. formation initiale dans une auto-école,

  2. conduite accompagnée avec un adulte et suivi pédagogique par l'auto-école,

  3. présentation à l’examen du permis de conduire.


La formation

  • Vous signez un contrat de formation après avoir effectué une évaluation préalable de connaissances.

Avant de débuter la conduite accompagnée, vous devez avoir réussi l'épreuve théorique générale du permis de conduire ("le code").

La formation initiale ne peut pas être inférieure à 20 heures de cours de conduite avec un moniteur.

À la fin de cette formation, vous recevez l'attestation de fin de formation initiale.

  • La phase de conduite accompagnée a une durée minimale d'un an et vous devez conduire au moins 3 000 km en conduite accompagnée.

La circulation est interdite à l'étranger.

Deux rendez-vous pédagogiques d'une durée de 3 heures chacun sont obligatoires. Ces rendez-vous comportent une partie pratique et une partie pédagogique.

La présence d'au moins un accompagnateur est obligatoire à chacun de ces rendez-vous.

Le 1er rendez-vous est réalisé entre 4 et 6 mois après la date de délivrance de l'attestation de fin de formation initiale et le 2e doit avoir lieu lorsqu'au moins 3 000 km ont été parcourus en conduite accompagnée.

Un 3e rendez-vous peut être organisé sur les conseils de l'auto-école ou à la demande de votre accompagnateur ou de vous-même.

Les résultats des évaluations effectuées sont transcrits sur un livret d'apprentissage qui vous est remis par l'auto-école.

  • A l'issue de votre formation, vous pouvez vous présenter dès l'âge de 17 ans ½ aux épreuves pratiques du permis de conduire. En cas de succès, vous recevez votre certificat d'examen du permis de conduire (CEPC) mais vous ne pourrez conduire seul qu'à partir de 18 ans.

Le délai de validité de 4 mois du CEPC sera décompté à partir de la date de vos 18 ans.

Accompagnateur et véhicule

L'accompagnateur doit être titulaire du permis B depuis au moins cinq ans. Il est possible pour l'élève d'avoir plusieurs accompagnateurs dans ou hors du cadre familial.

L'accompagnateur doit avoir obtenu au préalable l'accord de sa compagnie d'assurance. L'assureur peut refuser si l'accompagnateur a commis des infractions graves.

L'accompagnateur ne doit pas, dans les 5 années précédentes, avoir fait l'objet d'une annulation ou d'une invalidation du permis de conduire.

Le véhicule doit être équipé de 2 rétroviseurs latéraux et un signe distinctif conduite accompagnée doit être apposé à l'arrière du véhicule.

Limitations de vitesse

Section d'autoroute limitée à 130 km/h : 110 km/h

Route à 2 chaussées séparées par un terre-plein central limitée à 110 km/h : 100 km/h

Autres routes, limitées à 80 et 90 km/h : 80 km/h

Agglomérations : 70, 50 et 30 km/h

Driving School

Enjeux de la formation & Examens



Les enjeux de la formation à la conduite



L’automobile est devenue un outil social indispensable pour une très grande partie des jeunes de notre société. Au-delà du plaisir de conduire, l’utilisation d’une voiture est souvent indispensable pour les études, le travail ou les loisirs. Rouler en sécurité est donc une nécessité pour tous. Les conducteurs débutants représentent une part trop importante des tués et des blessés sur la route. L’effort engagé doit être poursuivi, notamment par le renforcement de l’éducation et de la formation.

Les accidents de la route ne sont pas liés à la fatalité et le programme de formation au permis de conduire est mis en place pour aider les nouveaux conducteurs à se déplacer avec un risque faible de perdre la vie ou de la dégrader.

L’objectif général est d’amener tout automobiliste débutant à la maîtrise de compétences en termes de savoir être, savoir, savoir-faire et savoir devenir. Apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante. Le programme de formation se veut une vue d’ensemble des compétences qu’un conducteur responsable doit acquérir pour ne pas mettre sa sécurité et celle des autres en danger.

Il vous faudra prendre conscience que ce qui est appris en formation doit progresser et évoluer après l’obtention du permis de conduire, en tenant compte des mêmes objectifs sécuritaires que lors de votre apprentissage.

Vous allez apprendre à manipuler une automobile et à circuler dans différentes configurations, à en connaître les risques et les limites. Vous allez, au travers de ce programme, comprendre les règles du code de la route ainsi que l’influence des lois physiques, psychologiques et physiologiques. Vous devrez également vous situer personnellement en tant que citoyen dans vos choix de conduite.

Des cours théoriques et pratiques, collectifs ou individuels, vous aideront à atteindre les objectifs définis et à personnaliser votre progression. Votre formateur vous guidera et vous conseillera. Des tests de connaissances et de capacités pourront être mis en place au fur et à mesure de la formation.

Présentation de l’évaluation (permis B)

L’évaluation a pour but de permettre une estimation, aussi objective que possible, du nombre d’heures de conduite nécessaire à la formation du futur conducteur, pour l’obtention du permis de conduire (catégorie B). Le résultat de cette évaluation tient compte du vécu et des capacités de la personne évaluée.

Le nombre d’heures de conduite estimées est indicatif, en aucun cas contractuel. Il pourra être revu à la baisse ou à la hausse durant la formation, en fonction de l’implication de l’élève, ainsi que par la fréquence des heures de conduite.

Déroulement de l’évaluation de départ :

  • L’évaluation de départ dure 1 heure (sur rendez-vous).

  • Elle a lieu dans le véhicule de l’auto-école (hors circulation puis en circulation).

  • Le formateur utilise une fiche de renseignement comportant 10 rubriques :


1/ Les renseignements d’ordre général :

Prise de différentes informations sur la base d’un questionnaire et d’un échange avec le formateur : identité, âge, résidence, niveau scolaire, profession, nationalité, acuité visuelle, correction de la vision, visite médicale, incompatibilités déclarées.

Ces critères n’entraînent pas de chiffrage, mais permettent de donner des orientations au formateur sur les difficultés éventuelles de compréhension de la langue française ainsi qu’éventuellement de dépister des déficiences sensorielles ou motrices et de proposer une visite médicale ou de suggérer un simple appareillage de la vue par exemple.

2/ L’expérience de la conduite:

L’expérience de la conduite antérieurement acquise par certains élèves facilite généralement l’apprentissage. Les informations sont prises sur la base d’un questionnaire : permis possédés, véhicules conduits, zone d’évolution à bord du véhicule, temps de pratique en conduite, contexte d’accompagnement ou pratique autonome.

3/ La connaissance du véhicule:

Evaluation sur la capacité à répondre à un questionnaire à choix multiples à 3 propositions sur une série de 12 questions déclinées en 4 thèmes techniques : Direction - Boîte de vitesses - Embrayage - Freinage.

4/ Les attitudes à l’égard de l’apprentissage de la conduite et de la sécurité routière :

Sur la base d’un entretien, hiérarchisation des attitudes à l’égard de la sécurité : limitation aux aspects techniques et réglementaires de la conduite ou adaptation au contexte et partage de l’espace routier. De plus, repérage de la motivation à l’apprentissage de la conduite : par choix et motivation personnel ou par motivation externe et nécessité.

5/ Les habiletés :

Hors circulation le formateur observe:

• L’installation au poste de conduite en autonomie sur invitation du formateur (le poste de conduite ayant été déréglé au préalable).

• 5 réalisations de « départ arrêt » sur terrain plat à la suite d’une démonstration commentée du formateur.

• La manipulation du volant : après explications sur le fait que le regard précède la trajectoire et l’action sur le volant, l’élève exécute un slalom non matérialisé sans utiliser les pédales.

6/ La compréhension et la mémoire :

Le formateur évalue au cours de l’heure la rapidité de compréhension et la mémorisation des explications données.

7/ La perception:

À allure normale, en ville ou sur route, pendant environ 15 à 20 minutes, en doubles commandes (autonomie : volant, clignotants, rétroviseurs), l’élève doit choisir sa direction en fonction de ce que lui impose la signalisation et en fonction des indications données par les panneaux directionnels.

L’élève est invité à regarder loin devant lui et à faire attention à gauche et à droite, à tenir compte de la signalisation et des autres usagers, à mettre le clignotant si nécessaire, à dire le plus tôt possible ce qui lui semble intéressant pour la conduite.

Compétences évaluées : sens de la trajectoire et du gabarit, capacité d’observation de l’environnement, sens de l’orientation et direction du regard.

8/ L’émotivité :

Les réactions émotives sont observées pendant toute la durée de l’évaluation. Le formateur observe deux points : les réactions générales (paroles, gestes divers…) et la crispation des gestes.

9 & 10/ Résultat de l’évaluation et Proposition :

Le formateur vous donnera une approximation d’heures qu’il estime nécessaire en fonction du nombre de points obtenues et de son guide d’évaluation.

Programme de formation


La formation théorique

La formation théorique porte sur la connaissance des règlements concernant la circulation et la conduite d’un véhicule ainsi que sur le comportement du conducteur.

Cette formation « entrainement au code » est suivie dans les locaux de l’école de conduite :

  • via un support media numérique et accompagnée de l’intervention d’un enseignant qualifié pour apporter corrections et explications,

  • sous forme de cours thématiques obligatoires dispensés par un enseignant qualifié,

  • via Internet, sous forme de questions/réponses et de cours (en option)


Cette formation théorique porte sur :

- la vigilance et les attitudes à l’égard des autres usagers de la route

- les effets dus à une consommation d’alcool, de drogues et de médicaments durant la conduite

- l’influence de la fatigue sur la conduite

- les risques liés aux conditions météorologiques et aux états de la chaussée

- les usagers vulnérables

- les spécificités de certaines catégories de véhicules et les différentes conditions de visibilité de leurs conducteurs

- les gestes de premier secours

- les précautions à prendre en montant et en quittant son véhicule

- le transport d’un chargement et de personnes

- la règlementation relative à l’obligation d’assurance et aux documents administratifs liés à l’utilisation du véhicule

 La formation pratique

Le programme de formation pratique est axé sur la maitrise de 4 compétences :

  1. Maîtriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul.

  2. Appréhender la route et circuler dans des conditions normales.

  3. Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers.

  4. Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique.

Ces compétences se subdivisent en compétences associées détaillées ci-dessous :

  1. Maîtriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul.

• Connaître les principaux organes et commandes du véhicule, effectuer des vérifications intérieures et extérieures.

• Entrer, s’installer au poste de conduite et en sortir.

• Tenir, tourner le volant et maintenir la trajectoire.

• Démarrer et s’arrêter.

• Doser l’accélération et le freinage à diverses allures.

• Utiliser la boîte de vitesses.

• Diriger la voiture en avant en ligne droite et en courbe en adaptant allure et trajectoire.

• Regarder autour de soi et avertir.

• Effectuer une marche arrière et un demi-tour en sécurité.

  1. Appréhender la route et circuler dans des conditions normales.

• Rechercher la signalisation, les indices utiles et en tenir compte.

• Positionner le véhicule sur la chaussée et choisir la voie de circulation.

• Adapter l’allure aux situations.

• Tourner à droite et à gauche en agglomération.

• Détecter, identifier et franchir les intersections suivant le régime de priorité.

• Franchir les ronds-points et les carrefours à sens giratoire.

• S’arrêter et stationner en épi, en bataille et en créneau.

  1. Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers.

• Évaluer et maintenir les distances de sécurité.

• Croiser, dépasser, être dépassé.

• Passer des virages et conduire en déclivité.

• Connaître les caractéristiques des autres usagers et savoir se comporter à leur égard, avec respect et courtoisie.

• S’insérer, circuler et sortir d’une voie rapide.

• Conduire dans une fi le de véhicules et dans une circulation dense.

• Connaître les règles relatives à la circulation inter-fi les des motocyclistes. Savoir en tenir compte.

• Conduire quand l’adhérence et la visibilité sont réduites.

• Conduire à l’abord et dans la traversée d’ouvrages routiers tels que les tunnels, les ponts, ...

  1. Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique.

• Suivre un itinéraire de manière autonome.

• Préparer et effectuer un voyage longue distance en autonomie.

• Connaître les principaux facteurs de risque au volant et les recommandations à appliquer.

• Connaître les comportements à adopter en cas d’accident : protéger, alerter, secourir.

• Faire l’expérience des aides à la conduite du véhicule (régulateur, limiteur de vitesse, ABS, aides à la navigation…).

• Avoir des notions sur l’entretien, le dépannage et les situations d’urgence.

• Pratiquer l’éco conduite.

Chaque compétence sera traitée en abordant avec l’élève conducteur les points suivants : le pourquoi, le comment, les risques, les influences de l’entourage et du mode de vie de l’élevé, les pressions exercées par la société (telles que la publicité, le travail...), l’auto-évaluation.

L’ÉPREUVE THÉORIQUE GÉNÉRALE « LE CODE »

Pour passer l’épreuve du code, il faut avoir au moins 17 ans si vous suivez la formation traditionnelle, ou 15 ans si vous suivez l’Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC).

Pour réussir cette épreuve, il faut obtenir au moins 35 bonnes réponses sur 40 questions (5 erreurs maximum). Une réponse est considérée comme juste si toutes les propositions exactes ont été validées.

Parmi les 40 questions auxquelles vous devrez répondre, certaines sont en vidéo. Pendant le déroulé de la vidéo, pensez à évaluer l’intervalle de sécurité et à regarder tous les rétroviseurs.

Le jour de l'examen, pensez à apporter votre pièce d'identité et votre convocation.

Votre code est valable pendant 5 ans et/ou pour 5 présentations à l’épreuve pratique.

L’EXAMEN PRATIQUE

Pour se présenter à l’épreuve pratique il faut avoir au moins 18 ans ou 17 ans et demi si vous suivez l’AAC. Il faut avoir au préalable réussi l’examen du code. Vous vous présentez à l’examen avec le véhicule de l’auto-école, accompagné de votre formateur.

Cette épreuve dure environ 32 minutes. Elle a pour but de vérifier si vous êtes capable de conduire seul sans mettre en danger votre sécurité et celle des autres. Elle est évaluée par un expert, l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière.

Le jour de l’examen, l’épreuve vous est présentée individuellement par l’expert qui vous précise ce que vous allez devoir faire :

• réaliser un parcours empruntant des voies à caractère urbain, routier et/ou autoroutier

• suivre un itinéraire en vous guidant de manière autonome, pendant environ cinq minutes

• réaliser deux manœuvres différentes, un freinage pour un arrêt de précision et une manœuvre en marche arrière

• procéder à la vérification d’un élément technique à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule, répondre à une question en lien avec la sécurité routière, et répondre à une question sur les premiers secours

• appliquer les règles du code de la route, notamment les limitations de vitesse s’appliquant aux élèves conducteurs

• adapter votre conduite dans un souci d’économie de carburant et de limitation de rejet de gaz à effet de serre

• faire preuve de courtoisie envers les autres usagers et notamment les plus vulnérables

L’évaluation réalisée par l’expert est basée sur des textes réglementaires et instructions précises qui en fixent les modalités. Cette évaluation consiste en un bilan des compétences nécessaires et fondamentales devant être acquises pour une conduite en sécurité, car la conduite est un acte difficile qui engage une responsabilité forte.

À l’issue de l’épreuve, l’expert retranscrit de façon formelle le bilan de compétences dans une grille d’évaluation. Le Certificat d’Examen du Permis de Conduire (CEPC), sur lequel est noté le résultat, vous est envoyé par courrier ou téléchargeable.

En cas de réussite, le CEPC sera votre justificatif auprès des forces de l’ordre en attendant votre permis de conduire. Ce document est valable 4 mois maximum. Vous serez alors en période probatoire avec 6 points sur votre permis de conduire.

 
Driving Lesson

Cours collectifs & Apprentissage progressif

 Parcours de formation d’un élève

Formation théorique

La formation théorique porte sur la connaissance des règlements concernant la circulation et la conduite d’un véhicule ainsi que sur le comportement du conducteur.

La formation théorique porte sur :

- la vigilance et les attitudes a l’égard des autres usagers de la route ;

- les effets du a une consommation d’alcool, de drogues et de médicaments dur la conduite ;

- l’influence de la fatigue sur la conduite ;

- les risques liés aux conditions météorologiques et aux états de la chaussée ;

- les usagers vulnérables ;

- les spécificités de certaines catégories de véhicules et les différentes conditions de visibilité de leurs conducteurs;

- les gestes de premier secours ;

- les précautions à prendre en montant et en quittant son véhicule :

- le transport d’un chargement et de personnes ;

- la règlementation relative à l’obligation d’assurance et aux documents administratifs lies a l’utilisation du véhicule.


Cette formation peut être suivie dans les locaux de l’école de conduite avec différents supports : numérique ou DVD et avec le concours d’un enseignant qualifié.

Cette formation peut être complétée via Internet (option).


Quatre cours collectifs (avec présence obligatoire) sont dispensés par un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire d’une autorisation d’enseigner en cours de validité.

Les thèmes abordés sont les suivants :

  • Les usagers ;

  • Les règles de circulation routière ;

  • La route et environnement ;

  • le véhicule, assurance et constat amiable.


Apprentissage de la conduite

La formation pratique porte sur la conduite d’un véhicule et sur la sensibilisation aux différents risques de la route.


Quatre compétences sont enseignées et doivent être acquises en fin de formation :

  • - maitriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul ;

  • - appréhender la route et circuler dans des conditions normales ;

  • - circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers ;

  • - pratiquer une conduite autonome, sure et économique.


Chaque objectif se travaille sous la forme suivante : Explication, à l’arrêt, ou sont abordés le pourquoi, le comment et les risques. S’en suit une démonstration et des essaies avec guidage du formateur, puis on progresse vers une exécution autonome. En fonction des capacités de l’élève (difficultés) les objectifs peuvent être scindés en sous-objectifs. Par exemple, travail spécifique sur l’arrêt de précision, conduite commentée…

En fonction de l’objectif travaillé, peuvent être abordé avec l’élève les influences : de l’entourage, de son mode de vie, les pressions exercées par la société (publicité, travail…).

En fin de la séance une auto-évaluation est faite sous forme d’un bilan de séance afin de relevé les points positifs et les faiblesses de la conduite de l’élève. Ceci  lui permet de voir sa progression ainsi que les points à travaillés.

 

Pensez à la Conduite Accompagnée ou à la Conduite Supervisée!

Virée en voiture

La Conduite Accompagnée

Pour plus d’expérience de la conduite et plus de sérénité avant l’examen pratique du permis de conduire, la conduite accompagnée présente un grand nombre d’avantages:


-          Possibilité d’entrer en formation à partir de 15 ans.

-           Examen pratique possible à partir de 17 ans et demi.

-          Permis probatoire de 2 ans (au lieu de 3 en formation classique).

-           Pas de surprime « jeune conducteur » (sous réserve des conditions de contrat de votre assurance).

-          Expérience de la conduite d’au moins un an et 3000 km, donc davantage de chance de réussite à l’examen pratique ainsi que davantage de sécurité lorsque le futur conducteur ou la future conductrice sera en autonomie.

-           Moins de stress en conduite et le jour de l’examen.


 Obligations pour la conduite accompagnée :


 Les obligations réglementaires sont :

-           que votre accompagnateur possède le permis de conduire depuis au moins 5 ans

-          que vous obteniez l’accord de la compagnie d’assurance qui assure le véhicule sur lequel vous allez conduire

-          que l’école de conduite vous donne son accord.


 3 Rendez-vous pédagogiques (avec l’accompagnateur) :


 1er Rendez-vous préalable à la conduite accompagnée (2 heures : Conduite et mise en place).

2ème Rendez-vous pédagogique à 1000 km : Conduite et synthèse.

3ème Rendez-vous pédagogique à 3000 km avant l’examen: Conduite et synthèse.

Pour plus d'informations, consultez le chapitre "Formation"

Santa Monica Phantom

La Conduite Supervisée

A partir de 18 ans et uniquement pour le permis B


La conduite supervisée peut être faite avant le passage de l’examen pratique et à l’issue de la formation initiale ou après un échec à l’examen pratique.


Une formation en souplesse


Vous devrez venir au préalable à l’école de conduite avec l’accompagnateur que vous aurez choisi pour un rendez-vous préalable à l’issue duquel votre livret d’apprentissage sera mis à jour réglementairement pour vous permettre de commencer à conduire.

Aucune durée, ni kilométrage ne sont imposés. C’est vous qui choisirez la fin de cette période.

L’école de conduite vous proposera ensuite un rendez-vous pour vérifier vos progrès et votre aptitude à vous présenter à l’examen.

Votre accompagnateur doit avoir le permis depuis au moins 5 ans sans annulation ni suspension.

Vous devez obtenir l’accord de la compagnie d’assurance qui assure le véhicule sur lequel vous allez conduire.

Pour plus d'informations, consultez le chapitre "Formation"

 
Voiture ancienne Volant

Règlement Intérieur

Ce règlement a pour objet de définir les règles relatives à l’hygiène, à la sécurité ainsi qu’à la discipline nécessaire au bon fonctionnement de l’établissement. Il est applicable au 1er novembre 2018 par l’ensemble des élèves.

Article 1 :L’auto-école Cap Conduite applique les règles d’enseignement selon les lois en vigueur, notamment l’arrêté ministériel relatif au référentiel pour l’éducation à une motricité citoyenne (REMC) en vigueur depuis le 10/07/2014.

Article 2 : Tous les élèves inscrits dans l’établissement Cap Conduite se doivent de respecter les conditions de fonctionnement de l’auto-école sans restriction, à savoir :

  • Respect envers le personnel de l’établissement

  • Respect du matériel (ne pas mettre les pieds sur les chaises, ne pas se balancer dessus, prendre soin des boitiers, ne pas écrire sur les murs, chaises, etc.)

  • Respect des locaux (propreté, dégradation)

  • Les élèves doivent avoir une hygiène, une tenue et un comportement correct et adapté à l’apprentissage de la conduite (pas de chaussure ne tenant pas le pied ou à forts talons).

  • Les élèves sont tenus de ne pas fumer à l’intérieur de l’établissement, ni dans les véhicules écoles, ni de consommer ou d’avoir consommé toute boisson ou produit pouvant nuire à la conduite d’un véhicule (alcool, drogue, médicaments…)

  • Il est interdit de manger et de boire dans la salle de code et dans les véhicules

  • Il est interdit d’utiliser le matériel vidéo sans y avoir été invité

  • Respecter les autres élèves sans discrimination

  • Respecter les horaires de code afin de ne pas perturber le bon déroulement de la leçon en cours (en cas de retard supérieur à 5 minutes, et afin de ne pas perturber le bon déroulement de la séance, il sera possible de ne pas autoriser l’accès à la salle de code.)

  • Il est interdit d’utiliser des appareils sonores (MP3, téléphone portable, etc.) pendant les séances de code

  • Il est demandé aux élèves de ne pas parler pendant les cours

Article 3 : Tout élève dont le comportement, ou autre, laisserait penser qu’il a consommé de l’alcool ou des stupéfiants, sera soumis avant toute leçon de code ou de conduite à un dépistage réalisé par l’enseignant sous la responsabilité du directeur de l’auto-école. En cas de test positif, ou de refus de se soumettre au dépistage, la leçon sera annulée et facturée. L’élève sera immédiatement convoqué auprès du directeur pour s’expliquer et voir ensemble les suites à donner à l’incident.

Article 4 : Toute personne n’ayant pas constitué le dossier d’inscription et réglé le 1er versement n’a pas accès à la salle de code.

Article 5 : Lors des séances de code, il est demandé à l’élève de rester jusqu’à la fin des corrections, même si celles-ci, quand elles sont effectuées par l’enseignant, débordent un peu des horaires. Ce qui est important c’est d’écouter et de comprendre les réponses afin d’avoir un maximum de possibilité de réussir, à terme, l’examen théorique général.

Article 6 : Toute leçon de conduite non décommandée 48 h ouvrable à l’avance sans motif valable avec justificatif (certificat médical ou autre) sera facturée.

Article 7 : Les téléphones portables doivent être éteints en leçon de conduite et pendant les heures de code.

Article 8 : Il est demandé aux élèves de penser à lire les informations mises à leur disposition sur la porte de l’établissement (annulation des séances, fermeture du bureau, etc.).

Article 9 : Aucune présentation à l’examen pratique ne sera faite si le solde du compte n’est pas réglé une semaine avant la date de l’examen.

Article 10 : Pour qu’un élève soit inscrit à l’examen théorique ou pratique il faut :

  • Que le programme de formation soit terminé :

  • Avoir l’avis favorable du moniteur chargé de la formation ;

  • Que le compte soit soldé.

La décision d’inscrire ou pas un élève à l’examen est du seul fait de l’établissement. Cette décision est possible en fonction du niveau de l’élève, de sa situation financière auprès de l’auto-école et de l’avis de l’enseignant. En cas « d’insistance » de qui que ce soit pour inscrire un élève à l’examen, une décharge sera signée et en cas d’échec, l’élève fera son affaire de retrouver une autre auto-école pour passer à nouveau son examen.

Article 11 : Durant sa formation et quel que soit la formule choisie (traditionnelle, conduite accompagnée ou supervisée) l’élève devra suivre 4 cours de formation théorique. Pour ce faire, l’élève devra s’inscrire au préalable au bureau. La participation des élèves à chacun de ces 4 cours d’une durée d’une heure est OBLIGATOIRE, les thèmes abordés sont:

  1. Les usagers ;

  2. Les règles de circulation routière ;

  3. La route et environnement ;

  4. Le véhicule, assurance et constat amiable.

C’est à l’élève de s’inscrire durant son apprentissage au moment de son choix (avant ou après avoir obtenu l’examen théorique général).

Tout élève n’ayant pas suivi l’intégralité de ces 4 cours OBLIGATOIRES ne sera pas inscrit aux épreuves pratiques du permis de conduire. En fonction de la réglementation en vigueur d’autres cours pourront peut-être faire leur apparition pendant la formation de l’élève (cours de secourisme, etc.).

Article 12 : Tout manquement de l’élève à l’une des dispositions du présent règlement intérieur pourra, en fonction de sa nature et de sa gravité, faire l’objet d’une des sanctions ci-après désignées par ordre d’importance :

  • Avertissement oral

  • Avertissement écrit

  • Suspension provisoire

  • Exclusion définitive de l’établissement.

Le responsable de l’établissement peut décider d’exclure un élève à tout moment du cursus de formation pour un des motifs suivant :

  • Attitude empêchant la réalisation du travail de formation

  • Évaluation par le responsable pédagogique de l’inaptitude de l’élève pour la formation concernée.


L’auto-école Cap Conduite est heureuse de vous accueillir parmi ses élèves et vous souhaite une excellente formation.

 

Venez nous voir

Logo_cap_conduite_voiture_inversée.jpg